Quel lait pour le mascarpone ?

Le mascarpone doit sa renommée au tiramisu et occupe une place de choix dans la cuisine italienne. Il s’agit en effet d’un fromage crémeux dont la fabrication paraît très simple et s’invite dans de nombreuses recettes. Cependant, pour obtenir du vrai mascarpone, l’usage d’un type de lait est requis. Pour en savoir plus, lisez cet article.

Quel lait utiliser pour le mascarpone ?

Le mascarpone fait partie des fromages à pâte fraîche. En raison de sa richesse en graisse, il est classé sur la liste des fromages les plus gras consommés dans le monde. En effet, le mascarpone se prépare essentiellement avec du lait de vache qui peut être remplacé par celui de bufflonne. Au toucher, il paraît très mou et affiche une texture lisse qui est à la fois compacte et crémeuse.

A lire également : Quels sont les 10 accessoires indispensables pour réaliser un délicieux cocktail ?

Très aimé pour son onctuosité unique, le mascarpone peut trouver une place dans de nombreuses recettes culinaires. De plus, il présente une belle couleur homogène et un aspect satiné et blanc ivoire ou beige très clair. Il a une odeur lactique et herbacée, et peut d’ailleurs être conservé au réfrigérateur durant trois semaines à une température comprise en 4 et 6°C. Mais, dans un congélateur, vous pouvez le conserver jusqu’à trois mois.

Comment fabriquer du mascarpone ?

Très souvent, le mascarpone se fait à la maison en raison de sa technique de fabrication moins complexe. Quel que soit le lait à utiliser, il convient de suivre plusieurs étapes pour le réussir.

A découvrir également : Découvrez les incroyables propriétés des épices pour une perte de poids efficace !

D’abord, vous devez chauffer la crème à une température de 100°C. Afin de lui donner son goût acidulé, vous ajoutez ensuite une solution acide. Il peut s’agir du vinaigre blanc ou du jus de citron. Après cela, vous récupérez le caillé avant d’égoutter durant deux jours au maximum, la pâte à l’aide d’une mousseline au réfrigérateur.

L’étape suivante consistera à saler le fromage délicatement puis à fouetter la préparation afin d’obtenir une texture consistante et lisse. Enfin, vous n’aurez qu’à mettre le rendu dans un pot ou tout autre contenant pouvant le garder. Veillez à ce que le résultat final ait l’aspect d’une crème à la fois molle, souple et compacte. Pour vous assurer d’avoir fait une bonne préparation, vérifiez l’onctuosité et la douceur de votre mascarpone. Cependant, il faudrait que sa saveur se révèle un peu aigre et tend vers le goût d’une crème fraîche. C’est en cela qu’on reconnaît le mascarpone du printemps comme étant le meilleur de tous les temps.

À quoi sert le mascarpone ?

Comme nous le disions plus haut, le mascarpone est un ingrédient incontournable dans de nombreuses recettes. On peut d’ailleurs l’utiliser à la place de la crème liquide ou fraîche et du beurre.

Parmi les recettes sucrées où peut intervenir le mascarpone, on a :

  • La crème chantilly ;
  • La tarte ;
  • Le cake.

Quant aux recettes salées, on a :

  • Les gratins ;
  • Les ravioles ;
  • Les quiches.

Régalez-vous avec du mascarpone, mais de façon modérée !

Les avantages de faire son propre mascarpone maison

Faire son propre mascarpone maison peut sembler fastidieux, mais cela présente de nombreux avantages. Pour commencer, on sait exactement ce que l’on met dans notre préparation, contrairement aux produits industriels dont la liste d’ingrédients est généralement plus longue et difficile à comprendre.

Le goût du mascarpone maison est incomparable. Le temps de repos permet aux saveurs de se mélanger parfaitement et offre ainsi un produit savoureux. Faire son propre mascarpone permet aussi de personnaliser les ajouts selon ses goûts et envies.

Autre avantage non négligeable : la possibilité d’utiliser du lait bio ou local pour une meilleure qualité nutritionnelle et gustative. La production industrielle utilise souvent des ingrédients bon marché qui peuvent affecter le goût final du produit.

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, réaliser son propre mascarpone n’est pas si compliqué. Il suffit simplement de faire chauffer une quantité précise de crème fraîche liquide avec quelques gouttes de jus de citron jusqu’à obtenir un aspect crémeux puis le placer pendant 24h au réfrigérateur pour qu’il prenne bien. Il ne reste plus qu’à filtrer afin d’enlever tout surplus liquide. Il est donc facilement réalisable à la maison sans avoir besoin d’un équipement professionnel.

Le seul inconvénient serait évidemment le temps nécessaire ainsi que l’absence possible de résultats en cas d’erreurs techniques lors du processus de fabrication. Mais à moins d’être pressé, le mascarpone maison est une option intéressante pour ceux qui cherchent à personnaliser leur alimentation et améliorer la qualité des produits qu’ils consomment.

Les différentes utilisations culinaires du mascarpone

Maintenant que nous avons vu à quoi sert le mascarpone et comment le préparer soi-même, il est temps de se pencher sur les différentes utilisations culinaires de ce produit italien. Le mascarpone est surtout connu pour être l’un des ingrédients principaux du tiramisu, mais ses possibilités ne s’arrêtent pas là.

Le mascarpone peut servir à réaliser des desserts tels que la charlotte aux fraises ou aux framboises. Il peut aussi être utilisé comme garniture pour les gâteaux ou les cupcakes, apportant ainsi une texture crémeuse et un goût délicat.

Mais ce n’est pas tout : on trouve aussi du mascarpone dans certains plats salés tels que les pâtes à la carbonara où il vient remplacer la crème fraîche traditionnellement utilisée. Cette variante permet d’obtenir une sauce plus légère et plus douce en bouche.

Le mascarpone peut aussi donner vie à différentes sauces comme celle qui accompagne souvent l’aubergine parmigiana ; cette dernière consiste en une alternance entre rondelles d’aubergines cuites au four et couche de sauce tomate/mascarpone recouverte de fromage râpé avant cuisson au four.

Vous pouvez utiliser le mascarpone maison dans toutes vos recettes sucrées ou salées où vous auriez besoin d’une crème épaisse onctueuse : quichettes salées (avec ajout par exemple de saumon et de ciboulette), tartelettes (avec des fruits frais ou confits, du chocolat fondu…), fondue au fromage avec le mascarpone (idéale pour accompagner tous légumes en bâtonnets, morceaux de pain ou pommes de terre rissolées).

Les utilisations culinaires du mascarpone sont variées et permettent ainsi à chacun d’exprimer sa créativité en cuisine tout en profitant de la douceur et de l’onctuosité offertes par ce produit italien.

Les alternatives végétales au lait pour faire du mascarpone

Maintenant que nous avons vu les différentes utilisations culinaires du mascarpone, il est temps de s’intéresser aux alternatives végétales au lait pour faire du mascarpone. Effectivement, certain(e)s d’entre nous ne consomment pas de produits laitiers pour des raisons éthiques ou de santé.

La bonne nouvelle est qu’il existe plusieurs options pour réaliser un délicieux mascarpone végétal. L’une des alternatives les plus populaires est le mascarpone à l’amande. Pour cela, il suffit de mixer 200 g d’amandes trempées dans l’eau pendant une nuit avec 100 ml d’eau et 1 cuillère à soupe de jus de citron jusqu’à obtenir une texture crémeuse. Il ne reste plus qu’à ajouter du sucre selon vos préférences et vous obtiendrez un délicieux mascarpone végétal !

Une autre option consiste en l’utilisation de tahini, une pâte faite à partir de graines entières broyées qui donne aussi une texture crémeuse lorsqu’elle est mélangée avec du yaourt ou du fromage blanc (vegan). Pour réaliser le mascarpone au tahini, mélangez simplement 150g de tahini avec environ 60ml d’eau chaude en fouettant vigoureusement jusqu’à ce que cela devienne homogène puis incorporez-y ensuite une cuillerée à café rase de sel fin type fleur-de-sel.

Si vous cherchez quelque chose qui se rapproche encore plus du mascarpone traditionnel, vous pouvez utiliser de la noix de cajou. Pour cela, il suffit de mixer 200 g de noix de cajou trempées dans l’eau pendant une nuit avec 100 ml d’eau et le jus d’un demi-citron jusqu’à obtenir une texture crémeuse. Ajoutez ensuite du sucre ou un édulcorant naturel selon vos goûts.

Cette alternative végétale au mascarpone est idéale pour les personnes soucieuses de leur santé et/ou qui cherchent à réduire leur consommation de produits laitiers. Vous devez veiller au bon fonctionnement de votre organisme.

Comment conserver le mascarpone après l’avoir fabriqué ?

Si vous avez fabriqué votre propre mascarpone, il faut connaître les meilleures pratiques pour le conserver afin de prolonger sa durée de vie. Il existe plusieurs méthodes pour conserver votre produit fraîchement fait à la maison.

La première option consiste à stocker votre mascarpone dans un bocal en verre hermétique. Avant d’y placer le contenu, assurez-vous que le bocal soit bien propre et sec. Le fromage doit aussi être frais et n’avoir subi aucune contamination pendant la préparation.

Une fois que le mascarpone a été placé dans son récipient, vous devez vous assurer qu’il est conservé au bon endroit. Cela signifie qu’il doit être stocké dans un endroit frais comme le réfrigérateur. Évitez de déplacer constamment l’emballage car cela peut affecter la texture du fromage et altérer sa saveur.

Au-delà des pots en verre hermétiques qui sont une excellente solution pour conserver le mascarpone, il y a aussi une autre méthode utilisée depuis très longtemps : celle d’envelopper solidement votre création avec des couches fines avant d’être stockée sous vide.

Lorsque vous utilisez du mascarpone déjà ouvert mais pas consommé entièrement lors d’une précédente utilisation culinaire, veillez à toujours retirer toute pellicule qui se forme sur sa surface avant chaque nouvelle utilisation.